La pensée du mois, un nouveau texte de notre ami Charles à découvrir :

  • rers-elne66.over-blog.com

Le don de soi :

 

Sur l'écran géant, la pellicule déroule ses images. Avec 20 mn de retard, je vais devoir deviner le début...une adolescente et une jeune femme dialoguent : « maman ! Que se passe-t-il ? C'est si grave ? » . « Chérie la fatigue t'a considérablement affaiblie, ils vont devoir te placer sous perfusion. Il faut attendre les résultats complémentaires. »

Le corps médical s’affaire, les prélèvements se succèdent, les analysent se multiplient ; les résultats inquiètent..... Enfin on sait qu'un traitement médical va pouvoir ralentir la maladie, seule une greffe pourra la soignée.

Que cette famille est admirable dans sa lutte , l'amour nourrit tous les espoirs et transcende la jeune fille. Ainsi les mois passent, l'horloge du temps est irréversible, la maladie aussi...

Parmi les 6 milliards de donneurs potentiels et l'infime générosité, pas un don compatible. Doucement, lentement, la vie cède sa place. Les portes de la délivrance s'ouvrent, la flamme s'est éteinte.  Dans le tiroir de la table de chevet, une carte :

« Maman, Papa,

merci pour tout, je n'ai pas de mots pour traduire l'intensité de mes sentiments. Je pense que dans l'amour les choses se situent sur un autre plan et c'est là que nous nous retrouverons sans même nous être jamais quittés. Je vous aime. »

Pour cacher mes larmes et masquer ma honte, j'attends un long moment avant de sortir de cette salle. Je viens de me rendre compte que je suis un des acteurs qui brille par son absence.

Si nous donnions …...

 

Charles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog